Un mois sans fumer, c’est 5 fois plus de chance d’arrêter définitivement !

Quand on est soutenu, tout devient plus facile... Même arrêter de fumer. Alors pendant #MoisSansTabac, rejoignez l'équipe de votre région pour bénéficier du soutien d'une communauté soudée et passionnée. Retrouvez-y également toutes les informations pratiques sur les Fanzones, RDV #MoisSansTabac en région, pour se rencontrer entre participants et supporters, se soutenir, et avoir des conseils de professionnels. Par ailleurs,l’arrêt permet de se libérer de la dépendance du tabac. Si la dépendance physique disparaît en moyenne en quelques semaines, la dépendance psychologique est plus lente à s’estomper. Plusieurs mois sont parfois nécessaires pour ne plus avoir de fortes envies de cigarettes.

Dans tous les cas, même plusieurs années après l’arrêt du tabac, fumer une cigarette expose à une reprise du tabagisme, car elle réveille le besoin physique et relance la dépendance comporte - mentale. Mais quel bonheur de pouvoir sortir, bouger, sans être obligé de vérifier si l’on a assez de cigarettes ou si le débit de tabac est encore ouvert !

 

Plus de renseignements : https://www.tabac-info-service.fr/J-arrete-de-fumer ou au 3989* du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 (*service gratuit + coût de l'appel)

 

Rendez-vous à ne pas manquer : 

- la fanzone #MoisSansTabac, le samedi 10 novembre 2018 place de la République de 10h00 à 18h00. Ce dispositif itinérant, ludique et interactif permet de mettre en relation les professionnels de santé, les fumeurs et les supporters dans un cadre plus détendu. Les participants auront la possibilité d’échanger avec des tabacologues, des diététiciennes, de participer à des mini conférences et de s’initier gratuitement à des séances de gestion du stress par la respiration;

- jeudi 15 novembre 2018, de 17h30 à 18h00, dans la salle du Conseil de Surveillance de l'hôpital de Château du Loir, réunion publique avec le Dr Piron (Pneumologue). Puis de 18h00 à 18h30, échanges entre les participants et d'anciens fumeurs;

- jeudi 22 novembre 2018, de 17h30 à 18h00, dans la salle du Conseil de Surveillance de l'hôpital de Château du Loir, réunion publique avec le Dr Moreau (ORL) puis de 18h00 à 18h30 temps d'échange;

- jeudi 29 novembre 2018, de 17h30 à 18h00, dans la salle de réunion de la Maison de Santé de Château du Loir, réunion publique avec le Dr Lidec (médecin généraliste) et l'infimière ASALEE Marie-Andrée Ghazi. Puis de 18h00 à 18h30 temps d'échange.

 

 

L’arrêt du tabac, s’il suscite bien des difficultés, réserve souvent de bonnes surprises. Quelle que soit la quantité de tabac consommée et aussi longtemps qu'on ait fumé, il n'est jamais trop tard pour arrêter et les bénéfices de l’arrêt du tabac interviennent presque immédiatement :
   
20 minutes après la dernière cigarette
La pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normales.
   
8 heures après la dernière cigarette
La quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié. L’oxygénation des cellules redevient normale.
   
24 heures après la dernière cigarette

Le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine.
   
48 heures après la dernière cigarette

Le goût et l’odorat s’améliorent. Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser.
   
72 heures après la dernière cigarette
Respirer devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique.
    
2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette
La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.
   
1 à 9 mois après la dernière cigarette

Les cils bronchiques repoussent. On est de moins en moins essoufflé.
   
1 an après la dernière cigarette
Le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié. Le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur.
    
5 ans après la dernière cigarette

Le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.
    
10 à 15 ans après la dernière cigarette

L’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.
   
Qu'est-ce-que vous attendez ?